Brad Skelton a développé sa société de transit international en Australie en partie grâce à une vente aux enchères Ritchie Bros. à Hong Kong.

En pleine restructuration, Brad a fait confiance à l'entreprise qui lui avait fait confiance.

On ne fait pas les choses à moitié ; quand on fait quelque chose, on le fait bien, et je sais que c'est aussi l'attitude de Ritchie Bros.

Brad Skelton

En 1995, à l’age de 28 ans, Brad Skelton a pris un pari très risqué : quitter son emploi et, avec seulement 2 000 dollars australiens en poche (1 300 dollars US), lancer sa propre société de transit à Brisbane, en Australie. A cette époque, Skelton Tomkinson n’était composée que de Brad et de sa secrétaire. « J’utilisais une carte de crédit pour en payer une autre, afi n de pouvoir payer mon personnel, » se souvient-il. « Ou bien je transportais une pelle et j’utilisais le bénéfice pour acheter du matériel de bureau. Les débuts furent extrêmement modestes. »

Le tournant s’est produit au début de l’année 1996, lorsque Skelton Tomkinson a été invité à une vente aux enchères sans réserve Ritchie Bros. de 9 millions de dollars (14 millions de dollars australiens) à Hong Kong. En tant qu’ancien commissionnaire en douane, Brad était bien connu des ventes aux enchères Ritchie Bros. dans le monde entier. « Les gars avaient vu comment je m’étais comporté dans d’autres ventes, » affi rme Brad. « Dave Ritchie, en particulier, me faisait énormément confi ance. Il m’a recommandé auprès d’acheteurs à Hong Kong car il savait que je pourrais faire le boulot et que je m’occuperais bien de ses clients. »

Skelton Tomkinson a pris en charge quasiment l‘intégralité du transport depuis Hong Kong, en chargeant des dizaines de tombereaux et autres matériels lourds sur des chalands, puis des bateaux en partance pour des ports du monde entier. « Cette vente aux enchères m’a permis de me relever financièrement, » affirme Brad. « Je me suis toujours senti très reconnaissant envers Ritchie Bros. de m’avoir fait confiance alors que je commençais à peine. »

Retour en 2008 : la modeste startup de Brad possède désormais des bureaux dans cinq pays, emploie 100 personnes et ses bénéfices annuels dépassent les 100 millions de dollars australiens (66 millions de dollars US). ST Group possède désormais des divisions de transport routier spécialisé et de grutage. Mais ces divisions nécessitent beaucoup de capital et dégagent de faibles bénéfices comparé à l’activité de transit de l’entreprise ; Brad a pris la décision diffi cile de vendre la totalité de son parc de grues et de camions et de réinvestir le capital débloqué dans son activité de transit international.

Confronté à un marché en ébullition, Brad savait qu’il pourrait

Brad Skelton

facilement vendre sa flotte petit à petit. Mais il a préféré faire appel à Ritchie Bros. « La dynamique du marché était alors vraiment favorable, » se souvient-il. « Mais je savais que je pourrais tout vendre en deux ou trois jours et attirer un public international en passant par Ritchie Bros. Cela semblait logique mais la décision a été rendue encore plus facile grâce au soutien que j’ai reçu de la part de Ritchie Bros. à Hong Kong et à la qualité de notre partenariat commercial. »

Selon Brad, ce partenariat est fondé sur la confi ance et le professionnalisme. « Nous partageons les mêmes valeurs » affirme-t-il. « On ne fait pas les choses à moitié ; quand on fait quelque chose, on le fait bien, et je sais que c’est aussi l’attitude de Ritchie Bros. Notre collaboration a été facile parce que tout le monde a tenu ses promesses. »

En juin 2008, Ritchie Bros. a vendu plus de 150 modèles récents de grues, camions et remorques de la fl otte Skelton lors d’une vente aux enchères de 55 millions de dollars australiens (52 millions de dollars US) à Brisbane qui a attiré près de 1 800 enchérisseurs originaires de 17 pays. Plusieurs articles ont rapporté plus d’un million de dollars australiens (1 million de dollars US).

« Je suis sûr que Ritchie Bros. nous a permis d’obtenir une plus-value grâce à sa communication et à sa réputation, » affi rme Brad. « Beaucoup de gens pensaient que je prenais un énorme risque en vendant par le biais d’une vente aux enchères sans réserve, mais je savais que j’avais pris la bonne décision. Le marché était fort, la demande était là : tout laissait à penser que le résultat serait concluant. La vente aux enchères a vraiment été un plaisir. »

Depuis, Skelton Tomkinson a développé ses opérations portuaires et a ouvert un bureau

Du matériel ou des camions à vendre ? Contactez-nous dès aujourd'hui.